Logo des Voitures et des Hommes

LE PROJET

SCARABEE D'OR

Histoire

Agenda

Partenaires

L'association

MEDIATHEQUE

Photos

Vidéos

Livres

Documentation

SUIVRE LE PROJET

Agenda

 

Facebook

Instagram

BIBLIOGRAPHIE   

Les croisières automobiles : 1901 - 1932

Krishnâ Renou, préface de Jacqueline Citroën

Le livre de Paris - Collection Les Grands dossiers de l'Illustration - 1988 - 191 pages

Cet ouvrage a été réalisé à partir des numéros originaux de l'Illustration, la documentation en a été assurée par Krishna Renou et l'adaptation de la couverture par Georges Yildjoglou. Raid Citroën Touggourt-Tombouctou (1922-1923), expédition Citroën Centre-Afrique (1924-1925), expédition Citroën Cente Asie (1931 - 1932)

La première traversée du Sahara en automobile

De Touggourt à Tombouctou par l'Atlantide

Georges-Marie Haart, Louis Audouin-Dubreuil Editions Plon 1923 - 307 pages

En décembre 1922, André Citroën lance 5 Citroën B2 10 HP équipées de chenilles à travers le Sahara. Leur mission est de relier Touggourt (Algérie) à Tombouctou au Soudan à travers le Sahara. En 21 jours, des hommes déterminés sur des automobiles Citroën traverseront le plus grand désert du monde. Un journaliste écrira : « Il semble merveilleux que des hommes aient pu endurer un tel voyage, mais c’est un miracle que des machines l’aient accompli avec succès ». Ce livre est le récit de cette aventure exceptionnelle qui permit de relier des hommes à d'autres hommes.

La première traversée du Sahara en autochenille

Sur les pistes de Tombouctou

Ariane Audouin-Dubreuil - Editions Glénat - 304 pages

Ariane Audouin-Dubreuil, fille du commandant de la mission, nous livre le récit passionnant de la Première traversée du Sahara en automobile, depuis les premiers essais en 1921, les missions de reconnaissance et de ravitaillement de Kidal à Tin-Zaouaten au nord du Soudan, jusqu'à l'accomplissement réussi de l'expédition en 1923 lorsque les autochenilles Citroën franchissent le Tidikelt, le Mouydir, les gorges de l'Arak, le Hoggar, le Tanezrouft et le désert soudanais avant de rallier Tombouctou sur les rives du fleuve Niger, vingt jours seulement après le départ de Touggourt. 

La croisière des sables

Arian Audoin-Dubreuil Editions Glénat 2009 - 188 pages

La fille de Louis Audoin-Dubreuil, Ariane, prend la voix de son père pour nous raconter le récit de cette incroyable épopée que fut la première traversée du désert en automobile.

Ce livre est sensible et poétique. Il vous fera voyager sur les pistes de caravanes qui ont sillonné pendant des siècles le désert du Sahara. Il vous fera partir à la rencontre des hommes et des femmes qui peuplent ces étendues infinies. Il vous conte ce défi qui reste à jamais dans nos mémoires.

Les Croisières Citroën

De 1922 à 1936

Ariane Audouin-Dubreuil - Étienne et Marie Christian - Editions Glénat - 530 pages

1923 : LA CROISIÈRE DES SABLES
Ariane Audouin-Dubreuil nous livre le récit passionnant de la première traversée du Sahara en automobile, depuis les premiers essais en 1921, jusqu'à l'accomplissement réussi de l'expédition en 1923.

1924-1925 : LA CROISIÈRE NOIRE (Alger-Le Cap-Madagascar)
La Croisière noire se révèle plus audacieuse encore que l'aventure saharienne. Au raid sportif se substitue une course de fond de 20 000 km à travers le continent africain, dont les buts, toujours plus ambitieux, seront au départ de sa renommée.
1931-1932 : LA CROISIÈRE JAUNE (Beyrouth-Pékin-Saïgon)
L'expédition Citroën Centre-Asie constitue l'une des aventures les plus exceptionnelles du XXe siècle.
1934 : LA CROISIÈRE BLANCHE
La Croisière blanche (juillet 1934-octobre 1934) fut le quatrième raid automobile Citroën organisé par Charles Bedaux au Canada.
 

Croisières Citroën

Carnets de route africains

Eric Deschamps - Editions ETAI - 1999

Les "Carnets de route africains" retracent l'épopée de la première traversée automobile du Sahara (1923) et de la Croisière Noire (1924-1925) qui mena les autochenilles de l'expédition Citroën de Colomb Béchar au Cap.

Au fil de nombreuses anecdotes et citations tirées des carnets de route des participants, des rapports techniques, de lettres, de télégrammes, de la presse de l'époque, Eric DESCHAMPS évoque avec autant de rigueur que de passion toutes les missions de la marque aux chevrons en terre d'Afrique, de l'intervention de la première Kégresse au difficile abandon du projet "Citracit".

Ce sont près de 500 documents et clichés d'époque qui viennent ajouter à l'authenticité d'un album d'une qualité rare, et dont la richesse du texte n'a d'égale que celle de l'iconographie.

L'ouvrage se lit comme un roman d'aventures mettant en scène des hommes dont la détermination et les exploits forcent l'admiration.

Croisière Jaune

Chronique 1929-1933

Eric Deschamps - Editions ETAI - 2003

La Mission Citroën Centre-Asie, surnommée «La Croisière Jaune» par la presse de l'époque, est une aventure mécanique et humaine dont les préparatifs ont mobilisé pendant plusieurs années une centaine de personnes.

D'avril 1931 à avril 1932, une cinquantaine d'hommes, répartis en deux groupes, sont partis à la conquête de l'Asie pour relier Beyrouth à Pekin par la Route de la Soie, en traversant l'Himalaya et le désert de Gobi en autochenille, en camion et même à cheval. Ni roman, ni récit, cet ouvrage est la témoignage au jour le jour de ceux qui ont vécu ces longs mois au péril de leur vie. Un album photo des événements les plus marquants, des annotations et des réflexions prises sur le vif, un calendrier de cette aventure où des hommes hors du commun sont allés au bout du monde sur leurs “drôles de machines”.

La cuisine des croisières Citroën : la première traversée du Sahara, la croisière noire, la croisière jaune

Éric Deschamps

Editions de l'Envol - 2001 - 275 pages

Si ambitieuse soit l'aventure envisagée, si élevée soit la pensée qui préside à son élaboration, il est une chose dont ne saurait se passer l'esprit le plus pur, c'est de manger. Combien de rêves se sont perdus faute d'une intendance à la hauteur du projet. André Citroën et le chef des Missions G. M. Haardt le savaient bien. Aucun effort ne fut négligé pour que des repas soient servis quelles que soient les conditions du voyage et les aléas de la route. Haardt voulait aussi pouvoir recevoir dans son campement avec la munificence d'un prince ; Yves Gauffreteau, popotier de la Mission Centre Asie fit des stages dans les meilleurs restaurants parisiens pour être à même de réaliser les plats les plus fins. Il se confectionna un carnet de recettes au sortir de son initiation. Cependant, il dut composer avec le contexte culturel et un ravitaillement en vivres frais quelquefois incertain. De plus en plus, ses menus, avec la complicité des "boys-cuisine" se panachèrent des recettes de pays traversés, plus réalisables sur le bord du chemin qu'un "cuisseau de chevreuil sauce grand veneur" ou des "coquilles Saint Jacques". C'est la cuisine des Croisières Citroën que cet ouvrage, avec l'aide d'Yves Gauffreteau, met dans votre assiette.

Please reload